Warning: Creating default object from empty value in /home/muyissi/ongmuyissi.org/plugins/content/cdwebgallery.php on line 55
Les éco gardes formés à la collecte des données à Fougamou PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Dieudonne Mouketou   
Mardi, 02 Novembre 2010 00:00

MOUILA, 2 nov. 2010 (AGP) - - Les éco gardes des parcs nationaux de Waka et des Monts Birougou, dans la province de la Ngounié (sud), et des agents de l'administration des Eaux et Forets participent a un séminaire de formation sur la collecte des données, ouvert lundi a Fougamou, chef-lieu du département de Tsamba-Magostsi.

 

 

"Cette formation, qui vient juste apres la prestation de serment des éco gardes en aout dernier, va leur permettre de produire eux-memes leurs rapports, apres les multiples missions de surveillance qu’ils menent durant l’année dans les parcs ou ils sont employés", a expliqué M. Aimé-Serge Mibambani, formateur principal, joint au téléphone par un journaliste de l’AGP.
A l’issue du séminaire de cinq jours, les éco gardes devraient etre capables d’utiliser le logiciel informatique "MIST", adapté a leurs activités sur le terrain, indique-t-on.
Une fois collectées les données concernant les infractions sur les ressources naturelles, notamment la flore et la faune, les éco gardes doivent les saisir et les traiter, en vue d’un rapport détaillé comportant des analyses et des statistiques sur le parc.
Le séminaire de formation est supervisé par les conservateurs des parcs de Waka et des Monts Birougou, respectivement MM. Benoît Nziengui et Arnaud-Daniel Dzame de l’Agence nationale des parcs nationaux (ANPN) ainsi que par les chefs du Projet WCS, Guy-Modeste Mengué Eko et Yves-Eric Moubagou Pangou.
Le Gabon dispose d’un réseau de treize parcs nationaux représentant 11% du territoire national, crée le 30 aout 2002 par le président Omar Bongo Ondimba, au lendemain du Sommet de la Terre tenu a Johannesburg, le 4 septembre 2002, sur la base des résultats des évaluations botaniques, fauniques et socio-économiques.
Celles-ci ont été effectuées pendant deux ans par des équipes de la Direction de la Faune et de la Chasse du ministere des Eaux et Forets, du WCS et du Fonds mondial pour la nature (WWF), indique-t-on.
Les treize parcs nationaux ont été crées pour développer l’écotourisme, disposer de la base nécessaire au développement d’une véritable industrie touristique, contribuer au développement d’un accueil haut de gamme, préserver la richesse de l’écosysteme, classé patrimoine mondial, et créer des emplois.
LDN/MOM/LM/IM

"Cette formation, qui vient juste apres la prestation de serment des éco gardes en aout dernier, va leur permettre de produire eux-memes leurs rapports, apres les multiples missions de surveillance qu’ils menent durant l’année dans les parcs ou ils sont employés", a expliqué M. Aimé-Serge Mibambani, formateur principal, joint au téléphone par un journaliste de l’AGP.

A l’issue du séminaire de cinq jours, les éco gardes devraient etre capables d’utiliser le logiciel informatique "MIST", adapté a leurs activités sur le terrain, indique-t-on.

Une fois collectées les données concernant les infractions sur les ressources naturelles, notamment la flore et la faune, les éco gardes doivent les saisir et les traiter, en vue d’un rapport détaillé comportant des analyses et des statistiques sur le parc.

Le séminaire de formation est supervisé par les conservateurs des parcs de Waka et des Monts Birougou, respectivement MM. Benoît Nziengui et Arnaud-Daniel Dzame de l’Agence nationale des parcs nationaux (ANPN) ainsi que par les chefs du Projet WCS, Guy-Modeste Mengué Eko et Yves-Eric Moubagou Pangou.

Le Gabon dispose d’un réseau de treize parcs nationaux représentant 11% du territoire national, crée le 30 aout 2002 par le président Omar Bongo Ondimba, au lendemain du Sommet de la Terre tenu a Johannesburg, le 4 septembre 2002, sur la base des résultats des évaluations botaniques, fauniques et socio-économiques.

Celles-ci ont été effectuées pendant deux ans par des équipes de la Direction de la Faune et de la Chasse du ministere des Eaux et Forets, du WCS et du Fonds mondial pour la nature (WWF), indique-t-on.Les treize parcs nationaux ont été crées pour développer l’écotourisme, disposer de la base nécessaire au développement d’une véritable industrie touristique, contribuer au développement d’un accueil haut de gamme, préserver la richesse de l’écosysteme, classé patrimoine mondial, et créer des emplois. 

 

LDN/MOM/LM/IM

 

Mise à jour le Mercredi, 10 Novembre 2010 15:09