Warning: Creating default object from empty value in /home/muyissi/ongmuyissi.org/plugins/content/cdwebgallery.php on line 55
Les grands singes et la régénération de la foret PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Dieudonne Mouketou   
Lundi, 08 Novembre 2010 00:00

MOUILA, 8 nov.2010 (AGP) - - Disséminateurs de graines dont ils se nourrissent, les grands singes jouent un rôle fondamental dans le maintien et la régénération de la foret.

"Ce rôle écologique fait d’eux de véritables jardiniers en foret tropicale, ou ils vivent principalement", a déclaré Mme Sandrine Mahé, coordinatrice des programmes d’aide aux populations et d’éducation a l’Institut international Jane Goodall de France.

Mme Mahé s’exprimait au cours d’une conférence-débat sur le theme "les grands singes du Gabon et leur rôle dans la préservation de la biodiversité’’, organisée samedi dernier a Mouila, dans le cadre d’une campagne de sensibilisation sur l’environnement dans les établissements scolaires, initiée par une Organisation non gouvernementale (ONG) locale dénommée Muyissi Environnement.

Elle a observé que la population des grands singes du Gabon est en nette diminution a cause du braconnage, des maladies comme l’Ebola et de l’exploitation durable des forets, en dépit des lois internationales et nationales les protégeant et interdisant leur commerce, ainsi que leur détention.

Selon la coordinatrice des programmes d’aide aux populations et d’éducation de l’Institut international Jane Goodall, les grands singes sont constitués essentiellement de deux especes, le gorille des plaines de l’ouest et le chimpanzé commun d’Afrique.

Les chimpanzés sont estimés aujourd’hui a 40.000 spécimens et les gorilles a 35.000, a indiqué Sandrine Mahé, ajoutant que malgré l’importante population que représentent ces primates au Gabon, ils sont menacés par la présence humaine, voire en voie de disparition suite au braconnage.

"Les grands singes sont considérés sur le plan international comme deux especes emblématiques", a-t-elle dit, soulignant que leur étude permet de mieux comprendre leur importance sur l’écosysteme.

"D’ou la nécessité de les protéger", a-t-elle martelé, expliquant que "les grands singes sont reconnaissables par leur grande taille, leur cerveau développé et l’absence de queue".

Au niveau des comportements communs, leur vie sociale est complexe et leur développement post natal est long alors que pour dormir, les primates confectionnent des nids.

Sur le plan anatomique, les gorilles et les chimpanzés sont dotés de pieds et de mains avec un pouce opposable, cinq doigts et des ongles.

Les grands singes sont proches de l’Homme, ce qui se justifie par leur reproduction lente et une vie sociale ou la famille tient une place importante.

Les gorilles sont végétariens tandis que les chimpanzés sont omnivores. Ces deux especes se distinguent également des autres animaux par leur aptitude a communiquer et a fabriquer des outils. 

 

LDN/LM

 

Mise à jour le Mardi, 02 Juillet 2013 14:18