Warning: Creating default object from empty value in /home/muyissi/ongmuyissi.org/plugins/content/cdwebgallery.php on line 55
Muyissi dans l'Education Environnementale PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Dieudonne Mouketou   
Dimanche, 05 Décembre 2010 18:52

MOUILA (AGP)- Une campagne de sensibilisation sur les grands singes, lancée le 6 novembre dernier dans les établissements scolaires primaires et secondaires à Mouila, s’achève ce jeudi dans le chef-lieu de la province de la Ngounié (sud).

 

Organisée par l’ONG locale Muyissi Environnement, en collaboration avec la coordinatrice des Programmes d’aide aux populations et d’éducation de l’Institut Jane Goodall France au Gabon, Sandrine Mahé, l’opération a consisté à dispenser aux élèves des cours d’éducation environnementale.

Du 6 au 18 novembre, les membres de Muyissi environnement et Mme Sandrine Mahé ont fait le tour de huit établissements scolaires retenus pour la campagne, dont quatre secondaires (les collèges Saint Gabriel et Marie-Louise Ndoki, les lycées publics Jean-Jacques Boucavel et de l’Excellence) et quatre écoles primaires (l’école Saint Martin, l’école « C », l’école « B » et l’école Zéphirin Pinda), pour sensibiliser les jeunes sur les grands singes, leur mode de vie et leur habitat, afin de leur permettre de faire la différence entre un gorille et un chimpanzé.

Les explications théoriques étaient suivies par des projections de films sur les primates. Une malle contenant plus de 200 kg d’images, créée par l’Association Projets pour la conservation des grands singes, a servi de support pédagogique pour les séances de travaux pratiques.

L’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) a mis la malle à la disposition du Réseau des aires protégées d’Afrique centrale (RAPAC).

Les projections de films étaient suivies par une séance de questions-réponses, destinée à renforcer les connaissances des élèves dans le domaine des écosystèmes.

« Les élèves sont très intéressés par la vie des Grands singes et se disent prêts à partager leur savoir avec leurs camarades, en vue de la préservation de la biodiversité’’, a indiqué le président de Muyissi Environnement, Ladislas Désiré Ndembet.

Pour faciliter la compréhension au niveau du primaire, ’’nous utilisons un français facile, approprié. Ils sont curieux (…). Nous ne sommes pas déçus’’, a-t-il dit.

JPM / UEO/LM

Mise à jour le Mardi, 02 Juillet 2013 14:17